Faire connaître et fédérer les énergies poétiques de Bretagne !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 U143 (oraison)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
loic



Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: U143 (oraison)   Dim 9 Mar - 3:51

UB 212 / 48°30'40'' N / 23°12'21'' O / Mars 1943


A la frappe des embruns dans une baignoire de fer
Au travers des lames et sous les pluies d'enclumes
Chassant les Léviathans au loin des destroyers
Il faseye solitaire dans cette mer qui fume

Et au son des diesels hurlant dans les schnorchels
Tandis que les damnés au cœur de ces torpilles
S'asphyxient doucement dans des vapeurs de fuel
Je revois nos soirées sous les arbres à Dortmund

Que Keroman est loin en ces temps d'équinoxe
Sur cet Océan gris où nos chemins sans croix
Tracés en longues meutes de loups gris aux abois
Nous mènent par le fond en de tristes paradoxes

Les pistons du Saurer cognent dans les cylindres
Et les grands arbres d'hélices meulent notre destin
Tandis que sous l'étrave les vagues s'épanouissent
Je revois nos soirées sous les arbres à Dortmund

Et ce jeune aspirant qui pleure doucement
Devinant son destin en se tordant les mains
Vers quelles avanies les conduis-je en songeant
A mes deux enfants et ma femme leur maman

Les culbuteurs cliquettent éventant les soupapes
Les compresseurs fredonnent un dernier requiem
Tandis que les haubans vibrent au chant des rafales
Je revois nos soirées sous les arbres à Dortmund

J'entends les cris d'horreur de ceux qui vont partir
Vers les fonds éternels dans ce cercueil de fer
Déjà les tôles gémissent c'est l'heure du Luger
……………..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max-Louis



Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 17/03/2008

MessageSujet: Re: U143 (oraison)   Lun 17 Mar - 14:24

Bon jour Loic,

Les entrailles de la mer se sont gorgées de vies humaines,
Au prix d'une guerre que des hommes n'avaient que faire !
A cette oraison, les mots cognent à la pression obscène
De les entendre mourir au fond d'une inconnue d'eau, d'enfer !

Superbe texte !

Max-Louis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
U143 (oraison)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'oraison funèbre de Kitemoko
» Oraison pour un Ange
» Samantha BAILLY - Au-delà de l'Oraison
» A l'Oraison de mes Rêves
» Citroën CX URGENT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Barzhoniezh nevez (Poésie nouvelle en Bretagne) :: Barzhoniezh nevez (Poésie nouvelle en Bretagne) :: Bardes à vos poèmes !-
Sauter vers: