Faire connaître et fédérer les énergies poétiques de Bretagne !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Lorelei d'Allemagne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maryv Tificha



Nombre de messages : 16
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Lorelei d'Allemagne   Ven 2 Mar - 13:00

Lorelei d'Allemagne
"L’utopie est un rêve inachevé."

Du côté de Traben-Trarbach
Sous la voussure céleste
Nuitamment une fente de lumière
Couleur de vin de Moselle
Coule comme un long cierge
Traverse la Sponheim strass
D’ondines élusives et fractales
Plissées de romantisme pictural.
Et là derrière la meurtrière
A l’abrupt d’une venelle pavée
Une chasuble bariolée s’affaire
S’escrimant couche après couche
En aplats et pointillés de pigments
D’esquisser un mouvement de vie…

Lorelei est une jeune femme
Au minois de courtisane
Seule au milieu des ténèbres
Rongée par l’art de devenir
Tiraillée entre pastels et saturations
Coursant la bonne définition
Rageant contre l’homme pressé
A la veste tissée de brouillard
Occupé par sa montre
Occupant les trottoirs
« Paris-Berlin-Londres-New York »
Ne déchiffrant que les bilans et les stats
Entre deux sommeils et deux réunions…

Lorelei voudrait les stopper
Dans leur course effrénée
Leur crier « écoutez-moi, écoutez-vous ! »
Mais à quoi bon…
Ils sont déjà si loin
Préoccupés, bien sûr,
« Excusez-moi, je n’ai pas le temps »
Et tout encartés de publicités
Ils devisent d’objectifs, de résultats.
Et Lorelei se tient le ventre.

Mais pour l’heure
Lorelei est nue sous sa blouse
Le pubis froid et roux
Comme un feu d’hiver
Aux pinceaux de sa vie
Elle tire des traits sur lui
Sur eux et tous les autres
Inexorablement…
Elle va avec ses amis
Sur les toits en terrasse
Surplombe le vide existentiel
S’enveloppe de rêves humanistes
Aux fumées acres et bleues
Décrochent de ses mains
Devenues longues et inaccessibles
Les astres éteints et anonymes
Les réchauffe et les jette à la volée
En un feu d’étoiles filantes.
La polizei patrouille…

La Moselle ensuifée de nuit s’immobilise
Serpentin noueux au miroir sans tain
Drainé de vignobles bordant l’Hunsrück
Habillée de l’élégance de l’art nouveau
Elle jette des passerelles divinatoires.
Et j’entends Goethe respirer à cheval
Trottant au rythme du Roi des Aulnes
Vers une autre terre, un autre versant,
Plus loin…vers l’Eifel.

Lorelei dans la grande pièce
Ombrée de lumière blanche
Isole ses lèvres sèches
Ses pinceaux secs
Ses yeux secs
A la modernité psychédélique
De l’éclair métallique.
Lorelei s’assèche…
Elle met du rouge à lèvres
Une paire de bas
Et signe sur sa blouse
« Je t’attends » !

Ondes courtes
Rock’n roll et jazz
Temptations- Papa was a Rolling Stone
Lorelei se déhanche
Secoue sa tête, ébouriffée
Défile comme un mannequin
Les seins fiers, dans la pièce,
Où résonne un vide névrotique,
Un silence abyssal…
Juste le bruit de ses pas
Pas d’applaudissements !
Pas de chikayas… rien
Rien qu’une immense solitude.

Et le corps de Lorelei est plat
Sans avenir, sans douceur
Aux angles morts d’amour
Et son sexe coquelicot se vide
De sentiments aliénés
D’un temps pas encore né.
Ses mains de pianiste
Désaccordées jouent du baroque
En première de couverture
Dans le lit humidement flasque
Des idées noires lustrées de rouge.
Elle serre une poignée de pinceaux
Cheveux de martre
Enfant mort-né éclaté sur la toile
Des griffes incarnates saisissantes
Visage inapaisé, tentations avortées…

Et Lorelei court après le sens de sa vie
C’est de quel côté dites-moi s’il vous plait
D’aucuns la prennent pour une folle
Originale, écervelée ou marginale.
Traben-Trarbach s’endort
La meurtrière s’est tue
Le hibou guette l’invisible
Et le corps de la jeune femme gît
Etendu au milieu d’un soleil jaune japonais
Tracé à même le sol
Comme un interminable
Point d’interrogation !

La nuit s’étire…
Dieu prend un pinceau
Et en bordure de cercle inscrit : « il viendra »
Et il rajoute : « patience SVP »
Et la nuit s’enroule autour de ses mains
Comme un parchemin.

Maryv Tificha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maryv Tificha



Nombre de messages : 16
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Lorelei d'Allemagne   Sam 29 Déc - 10:46

Bonsoir,
Lorelei revient, à petits pas, à l'aube de 2008, vous souhaiter à vous poètes, éternels transhumant, une année féconde et créatrice.
Bien cordialement
Maryv
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Lorelei d'Allemagne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1 couple mixte ( black & white ) donne des jumeaux black & white en Allemagne.
» Allemagne: A l'achat de 2 albums recevez ce calendrier gratuitement
» Beaucoup de nouveauté en Allemagne !
» marché de Noël 2010-Dortmund(Allemagne)
» E10 en Allemagne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Barzhoniezh nevez (Poésie nouvelle en Bretagne) :: Barzhoniezh nevez (Poésie nouvelle en Bretagne) :: Bardes à vos poèmes !-
Sauter vers: